7 AVANCÉES TECHNOLOGIQUES : CAPTEUR D'IMAGE DIRECTE Un capteur couleur qui génère des images d'une pureté inégalée.

L'évolution de la couleur en photographie

En 1907, les frères Lumière étonnaient le monde en présentant le premier procédé de photographie commerciale en couleurs. Connu sous le nom d'autochrome, le procédé utilisait un filtre constitué des grains colorés en rouge, vert et bleu (les couleurs primaires de la lumière). Le filtre était étalé sur un plateau en verre, et les couleurs enregistrées horizontalement. Réalisé à partir de grains d'amidon de pomme de terre, ce filtre RVB était assez primitif, mais même par rapport aux standards actuels, les photographies en couleurs produites sont étonnamment vives si l'on se rappelle qu'elles ont été prises il y une centaine d'années.

Plus tard, la pellicule couleur a évolué grâce à une technologie où trois couches de matière photosensible ont été empilées verticalement, et les procédés basés sur la colorisation horizontale, tel l'autochrome, ont été abandonnés. Mais comme l'histoire est un éternel recommencement, maintenant que le numérique a pris la place du film, la fabrication horizontale de la couleur est redevenue la méthode classique.

Les appareils numériques conventionnels utilisent des capteurs monochromes.

A part les Sigma SD et DP, pratiquement tous les appareils photo numériques du marché utilisent des capteurs monochromes seulement capables d'enregistrer l'intensité lumineuse. Du fait qu'ils ne capturent aucune information sur la couleur, un filtre coloré avec une mosaïque de pixels pour chaque couleur primaire – rouge, vert et bleu (RVB) – est monté sur le capteur pour enregistrer des informations colorées. Mais chaque photodiode étant recouverte d'un filtre monochrome, chaque pixel n'enregistre qu'une seule couleur et les données des deux autres couleurs sont perdues.

A ce stade, bien sûr, comme pour l'autochrome, les éléments de la photo, ou "pixels" monochromes sont capturés tels quels et constituent l'image de départ. Un procédé d'interpolation colorée appelé "dématriçage" est ensuite appliqué pour reconstituer les couleurs manquantes dans chaque point de l'image. Cette technique d'interpolation consiste à imaginer les données manquantes par analyse des pixels environnant et de les ajouter pour fabriquer l'image finale.

Un post-traitement de l'image qui mène à une perte des détails

Ayant été constamment améliorée depuis de nombreuses années, cette reconstitution de l'image est parvenue à un certain niveau de maturité de sorte que l'interpolation colorée est aujourd'hui assurée de manière très correcte. Mais du fait que les couleurs sont interpolées à partir des pixels environnants, les nuances les plus subtiles du sujet d'origine sont irrémédiablement perdues.

L'utilisation de cette technique génère aussi des artefacts colorés – des couleurs qui n'existent pas dans la réalité – durant le processus de dématriçage. Ceci est dû à l'action du filtre coloré (en général un filtre de Bayer) qui cherche à réguler la distribution des couleurs quand le sujet contient trop de détails. (zones de hautes fréquences).

Les appareils conventionnels utilisant un filtre de Bayer sont pourvus d'un autre filtre, connu sous les noms de filtre passe bas ou filtre de flou, situé entre l'objectif et le capteur, et destiné à supprimer ces artefacts colorés. Ce filtre optique agit sur l'image de haute résolution capturée par l'objectif, son travail consistant à éliminer les fins détails susceptibles de générer des artefacts (les zones de haute fréquence au-dessus d'un niveau donné) juste avant qu'ils n'atteignent le capteur. Il supprime effectivement les artefacts, mais au prix d'une diminution de la résolution de l'image.

Le Foveon X3® capture jusqu'à l'air ambiant.

Avez-vous déjà regardé une image provenant d'un appareil numérique en vous disant qu'il y avait quelque chose de, disons,... pas naturel ? L'image est très contrastée, l'image semble globalement nuancée, mais il y a quelque chose qui cloche. Pas vrai ?

Les images produites par les Sigma SD et DP ont ce que nous appellerons une "qualité émotionnelle". Elle provient du niveau de qualité que seul le capteur d'image directe Foveon X3® peut générer. Des images d'une pureté et d'une délicatesse qui surpassent largement celles des autres appareils. Des images qui reproduisent fidèlement ce que vous avez photographié, jusqu'à l'ambiance qui régnait sur place. Ceci est possible grâce à la capture verticale de la couleur qui ne nécessite pas d'interpolation colorée et d'un traitement d'image qui n'a pas besoin de filtre passe-bas.

En outre, un capteur conventionnel mixe les couleurs et supprime souvent les hautes fréquences. En compensation, la netteté est accentuée artificiellement et donner une impression de haute résolution. Ceci explique cette tendance à produire des images qui peuvent globalement paraître peu naturelles. Même si les couleurs peuvent être ajustées dans une certaine limite lors du traitement, les données perdues ne sont jamais récupérées. Il faut voir pour la croire la qualité d'image étonnante du capteur Foveon X3®, qui restitue les données d'origine, pures et riches, et rien d'autre.

Rien n'est perdu de la lumière et des couleurs d'origine. Et rien n'est ajouté.

Le capteur d'image directe Foveon X3® du Sigma DP2x utilise l'une des propriétés spécifiques du silicium, qui est que les différentes longueurs d'onde de la lumière le pénètrent à différentes profondeurs, pour enregistrer l'image dans son intégralité pour chaque pixel de l'image finale. Aucun filtre n'est nécessaire. Comme dans les pellicules de l'époque moderne, il utilise une méthode de capture verticale des couleurs.

Parce qu'il ne recourt à aucune interpolation, ni aucun filtre de flou, le capteur Foveon X3® produit des images piques dès la prise de vue. De ce fait, les traitements de netteté – qui créent des contours artificiels – peuvent être réduits à un minimum. C'est pourquoi les testeurs et les spécialistes ont reconnu que les images générées par le capteur Foveon X3® sont vraiment nuancées, naturellement piquées, et ont loué leur naturel et leur qualité indiscutablement supérieure

SIGMA DP2x CONTENU SPÉCIAL

Page Top